CONTACT

Tel: 05 49 63 00 39

thierry.gargot@wanadoo.fr

Chauffage électrique

Le convecteur électrique

 

Le fonctionnement du convecteur électrique est très simple, une résistance électrique chauffe l’air qui circule dans le radiateur et qui alors restituée chauffée dans la pièce. Le convecteur électrique est peu couteux à l’achat, par contre il est extrêmement gourmand en consommation d’électricité car il est quasiment allumé en permanence. Il ne doit pas faire l’objet d’un chauffage principale et doit plutôt être présent comme chauffage d’appoint ou lorsqu’il y a nécessite de chauffer rapidement une pièce car à l’inverse du radiateur à accumulation et du radiateur radian, le radiateur convecteur électrique est capable de chauffer rapidement une pièce.

 

 

 

Le panneau rayonnant électrique

 

 

Les panneaux électriques rayonnants sont plus récents que les convecteurs. Ils sont équipés d’un corps de chauffe qui chauffe l’air par convection, comme pour un convecteur. Mais, à la différence de ce dernier, ils diffusent aussi l’air en façade par rayonnement. Résultat : ils procurent une sensation de chaleur plus confortable.

 

 

 

 

 

 

Le radiateur électrique à inertie

Le radiateur à inertie est le radiateur électrique le plus performant. Ce type de chauffage électrique assure le confort thermique des utilisateurs : il empêche les variations brutales de températures, garantit un chauffage homogène, n’assèche pas l’air, ne déplace pas de poussières et ne nécessite pas d’entretien. Il assure également des économies d’énergie : le radiateur à inertie continue de diffuser de la chaleur même éteint, on peut donc couper son alimentation et ne plus consommer d’énergie, tout en continuant à profiter de son chauffage. Il existe plusieurs types de radiateurs à inertie, leur différence majeure demeure dans le cœur de chauffe, élément qui permet d’accumuler la chaleur. Bien que leur principe de fonctionnement soit le même, leurs performances peuvent varier :

  • Le radiateur à inertie sèche : le cœur de chauffe est composé de matériaux réfractaires (céramique, granit, pierre de lave) ou métalliques (blocs de fonte, d’aluminium…). Les matériaux réfractaires sont plus performants car ils possèdent une forte inertie et résistent à des températures très élevées. A l’inverse, les matériaux d’origine métallique sont conducteurs et conservent moins bien la chaleur.
  • Le radiateur à inertie fluide : le cœur de chauffe est un liquide caloporteur, le plus souvent un mélange à base de glycol, qui tourne en circuit fermé dans l’appareil. Ce chauffage est habituellement moins performant que le radiateur à inertie sèche.
  • Le radiateur à chaleur douce : combine les deux systèmes précédents en un seul appareil.
  • Le radiateur à bain d’huile : emploie également un liquide caloporteur mais est monté sur roulette, donc facilement déplaçable.

 

 

Le plancher chauffant

Le chauffage électrique au sol permet une chaleur douce, rayonnante et uniforme. Il fonctionne grâce à un câble chauffant réparti sur toute la surface du sol. Le chauffage électrique au sol est généralement mis en place lors de la construction, mais il peut être envisagé dans le cadre de travaux de rénovation. L’installation de ce type de chauffage doit être réalisée par un professionnel qualifié. En effet, avant d’effectuer les travaux, il est indispensable d’effectuer le dimensionnement du système de chauffage selon les normes imposées par le Cahier des prescriptions techniques du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Le Plancher chauffant électrique permet une diffusion rapide de la chaleur, offrant ainsi un réel confort d’utilisation. Pour permettre ce réchauffement rapide, le recouvrement du câble ne doit pas dépasser les 5 cm d’épaisseur. Pour un confort optimal, les habitations équipées d’un plancher rayonnant électrique doivent avoir une isolation thermique de qualité.

Actualités

Actualités

Paris, le 10 mars 2016 Patrick Liébus, Président de la...

Chambre de Métiers et de l'artisanat